Les gardiens ont retrouvé la Pierre d'Ambre... Mais pour combien de temps?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elbion ~ Qu'est-ce que la justice?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PUF : Nuity, Night, Nut', voire Nois'
Messages : 127
Date d'inscription : 16/03/2015
Age : 17
Voir les infos



MessageSujet: Elbion ~ Qu'est-ce que la justice?   Jeu 18 Juin - 22:14


Elbion









Âge: 6 ans
Sexe: Mâle
Rang: Alpha
Meute: Elwë
But: Elbion veut que les choses soient justes. Il a horreur des injustices, particulièrement à cause de son histoire, et veut oublier ce qu'il s'est passé. Malgré tout, il doute de lui-même et de ses capacités à faire les choses bien.



Physique
Mon physique? Il est très particulier. Je suis plutôt grand. Et du coup, le problème c'est que je fais peur aux louveteaux. Mais ce n'est pas important. J'ai une carrure assez solide, je suis musclé et un peu carré au niveau des épaules. J'ai une fourrure foncée, couleur d'ébène. L'ébène est un marron très foncé, on peut penser à du noir de loin. Je n'ai pas le pelage très long mais au niveau du cou, mon poil est plus long que sur le reste du corps. Ma queue aussi est poilue. Une touffe. Mes griffes sont noires. L'avantage, c'est qu'on ne voit pas si elles sont pleines de terres. Mais c'est rare que ça le soit. J'ai des pattes larges, bien solides. En effet, il faut une sacré force pour me faucher. Mes pattes se foncent vers la bas, en un dégradé qui passe de l'ébène au noir. J'ai des grandes oreilles touffues. Elles ont quelques traits noirs dessus. J'ai une tête assez longue, avec un long et fin museau. Sur le côté droit de mon museau, j'ai une tâche plus claire. Gris clair, plus exactement. J'ai une truffe toute noire, comme mes coussinets. Mes yeux sont ambrés. Lorsque le soleil se couche et se reflète dans mes yeux, on dirait qu'ils sont comme de l'or. C'est très particulier. Mais il y a encore plus particulier. Mes marques bleues. L'une d'elle part de mon épaule gauche et finit au milieu du flanc. C'est une sorte de symbole. Il fait penser à l'air. J'ai deux autres marques. Une au niveau de chaque œil. Identiques. Symétriques. Elles partent de mes yeux où il y a un trait assez épais qui le recouvre et déborde un peu, et se transforme en une sorte de vague, de plus en plus fine, vers mon museau. La pointe est orientée vers la truffe, près de la babine supérieure. Ces deux marques sont du même bleu que l'autre. Ce n'est pas naturel. Ce n'est pas de naissance. Ce n'est pas explicable. C'est ainsi. Point final.
Caractère
Mon caractère? Et bien, pour faire court, je suis calme, patient et à l'écoute de ma meute. Les qualités d'un alpha en somme. Je ne les avais pas plus jeune. C'est normal. Ça ne s'acquiert qu'avec le temps. Ça ne s'acquiert que de force. Pour être un alpha digne de ce nom. Il faut aussi veiller à impressionner les louveteaux et apprentis. Pour qu'ils me respectent et soient loyaux. Et pour ça, il faut du courage. Il faut, il faut... C'est ce que je suis en tant qu'alpha. Pas en tant que moi. Il faut être juste. Je le suis. Ça, au moins, je l'ai toujours été. La justice. Une des choses les plus compliquées qui soient. Il faut savoir punir lorsque quelque chose de mal est fait. Mais il faut punir justement. Pas trop, pas moins. Comme pour les félicitations. J'ai fais, je fais et je ferais toujours tout pour une véritable justice. Elle casse un peu, cette justice. Car il doit y avoir la vérité. Pas de mensonges, pas de cachotteries. La vérité est dure. Et s'il faut la vérité pour avoir la justice, la justice est donc compliquée. D'autant plus, qu'en tant qu'alpha, je me dois de posséder de la diplomatie. Pour que tout le monde s'entende, pour qu'il n'y ait pas de conflits. Mais dans ce cas, au nom de l'entente, la justice doit-elle être bafouée? Pour moi, non. Alors, certes, il en a qui m'en veulent, qui ne m'aiment pas. Mais ceux qui m'en veulent finissent par reconnaître qu'il faut bien une justice à tout. Pour l'égalité entre tous. Car on est tous égaux. Nul ne naît supérieur à l'autre. Et si je dois avoir des louveteaux, ils ne seront en rien supérieurs aux autres. Mais je me dois de ne pas être dur envers eux, plus qu'envers les autres. Car ce n'est pas égal. Ce n'est donc pas juste. Donc, la justice incorpore la vérité et l'égalité. Mais, je ne pense pas avoir des louveteaux un jour. Pourquoi? Je m'adonne entièrement à mon rôle de chef. Mes anciens amis, rares, se sont éloignés. De toute façon, je ne suis pas bavard. Je sais ce qu'il faut dire pour remonter le moral, pour soulager les troupes. Mais ça s'arrête là. Et oui, je suis incapable de faire la conversation normalement. Je ne peux pas être proche de quiconque du coup. Et surtout, je me dois d'être impartial. Sans être influencé. Pour la justice. Si je me rapproche de quelqu'un, je peux ne plus être objectif pour la justice. Il ne le faut surtout pas. Tout le monde le sait. Tout le monde a peur. Ils ont peur de se rapprocher, car ils savent que je préfère la justice à l'amitié. Trahison. Toujours. Pas d'amis, pas de trahison. Car sinon, soit je trahis l'ami, soit je trahis la justice. Et ce n'est même pas pensable. Je suis l'alpha de ma meute. Je n'ai pas le droit à la trahison.

Histoire
Je suis né. Petite boule de poil brune, fils unique, mes frères et sœurs étant morts-nés. Grande fierté de ma mère. Mon père, quand à lui, était trop concentré sur son rôle de gardien. Le second était mort pendant que moi je naissais. Une aubaine pour mon père. Il voulait le remplacer. Il n'a même pas remarqué que sa compagne avait mis bas. Stupide ambition. Il a obtenu le rôle de second. Il travaillait encore plus dur, il voulait briller plus que l'alpha, prendre le dessus. Il voulait que la meute lui fasse confiance à lui, et plus à l'alpha. Prendre sa place. Et moi, pendant ce temps, je grandissais, petit louveteau insignifiant. Il ne savait toujours pas que j'existais. Je me demande même s'il se souvenait de mère. J'avais quatre lunes. Je sortais dans le camp pour jouer. Je ne l'ai pas vu et je lui suis rentré dedans pendant qu'il distribuait les tâches aux chasseurs.

"Fais attention, jeune louveteau, je suis en train de fixer la chasse, tu ne vois pas?
- Père?!
- Je n'ai pas de louveteaux, petit. Va jouer ailleurs."

Avait-il oublié que sa compagne attendait des petits? Mère a tout vu. Elle a foncé sur lui, furieuse. Elle lui en voulait de ne plus accorder la moindre attention à sa famille. Une chose horrible arriva. Il la regarda comme une étrangère. Cette fois, tout le monde fut perturbé. Mère alla voir l'alpha. Je l'ai entendu pleurer dans la tanière de celui-ci. Ça m'a fait mal au cœur. L'alpha s'est inquiété et lui a promis de surveiller père pour comprendre ce qu'il se passait. Je devins apprenti chasseur. J'étais certes costaud, mais très agile aussi, si bien que comme je n'avais pas une compétence supérieure à l'autre, j'ai choisi. Je voulais aider ma meute quotidiennement. M'occuper des petits tracas de la vie. En tant que gardien, il arrive que certains s'isolent, et partir longtemps pour veiller la Pierre d'Ambre, ça ne m'intéressait pas. Surtout parce que père m'inquiétait. Père parlait de moins en moins à l'alpha. Il commençait à prendre des décisions seul. Lors de la dernière Réunion des meutes gardiennes, il a même interrompu l'alpha de l'autre meute. Il a osé le critiquer. Notre alpha était sous le choc. Il a convoqué père.

"Maintenant, ça suffit, vous êtes second, c'est moi l'alpha, alors restez à votre place ou je vous destitue de votre rang!
- Pardon?! Vous êtes l'alpha?! Et depuis quand?
- Mais enfin, qu'est-ce qui vous arrive?
- C'est à moi de vous poser cette question, JE suis l'alpha, pour qui vous vous prenez à la fin?"

La mage de la meute m'avait vu en train d'espionner et au moment où il arriva il entendit les dernières paroles de mon père. Je me souviens. Il avait ouvert les yeux de façon spectaculaire. Et il avait murmuré quelque chose que je n'avais pas compris. Mais il y avait une chose que je savais; mon père était complètement fou. J'ai rapporté ma conclusion à mon mentor.

"Comme l'exige la règle, il ne devrait pas rester second longtemps, si son ambition devient dangereuse comme tu me l'as dit."

Cela n'arriva jamais. J'ai continué mon cursus d'apprentissage et mon père restait second. Son comportement changeait beaucoup ces derniers-temps. Il devenait très agressif, et donnait des ordres avec des menaces très claires s'ils n'étaient pas réalisés. Personne ne comprenait pourquoi il restait à sa place de second. Il devenait un véritable tyran. Je suis devenu chasseur en avance, j'avais du talent. Mais mon père n'était pas d'accord.

"On ne devient pas chasseur à 10 lunes! Il sera incapable de ramener un minimum pour notre survie!"

Mon père me faisait peur, oui. Mon mentor était très en colère contre lui à ce moment-là. Il s'est jeté sur lui. J'ai couru et je les ai séparés. La violence ne servait à rien. Mon père finirait par se faire avoir par la justice. Je l'espérais. Et c'est venu. Mais je n'ai jamais pensé que ça viendrait de cette façon. Ça, non.
Je suis chasseur depuis une lune. Je me réveille un matin, la compagne de mon ancien mentor avec qui j'étais ami, s'inquiétait. Il avait disparu. Les jours passèrent. Aucune nouvelle. Tout le monde s'inquiéta. Un de nos gardiens rentra de sa veillée de la Pierre. Mais pas seul. Il portait mon mentor. Mort. Assassiné. Par un loup. Les blessures faisaient froid dans le dos. Comment pouvait-on faire une chose pareille? Quand mon père le vit, il se mit en colère. Pourquoi? Au bout d'une lune, je l'ai su. C'était lui qui l'avait tué. Aujourd'hui encore, j'en tremble. Ma mère, qui l'aimait encore, a tout fait pour le protéger. Mais face à une folie meurtrière comme celle-là, on ne pouvait rester sans rien faire. Mais, nous n'eûmes pas le temps. Il s'enfuit. Plus de nouvelles. Mais les rumeurs sur l'existence de la meute Felkir m'inquiétèrent vraiment à ce moment-là. Mon instinct me souffla qu'il était allé les rejoindre. La traître. Même pas le courage d'affronter la justice. Lâche.
Mère s'effondra. Elle devint l'ombre d'elle-même. Je m'occupais d'elle en continuant à chasser pour la meute. J'étais le meilleur chasseur. Je rapportais plus que plusieurs et surtout, lors des chasses de groupes. j'arrivais à trouver la bonne tactique pour les réussir le mieux possible. Je dois tout cela à mon défunt mentor. Paix à son âme.
J'avais trois ans. Mère était sortie du camp pour se promener un peu et prendre l'air. Elle n'est pas revenue. Comme elle n'était plus très autonome, je me suis inquiété. Un chasseur et deux gardiens acceptèrent de m'accompagner pour la retrouver. L'horreur. Elle s'était suicidée. Elle a foncé dans un des buissons de ronces si particuliers à Shennyan. Elle s'est tué en s'empalant sur une de ses énormes épines. Nous eûmes des difficultés à la ramener au camp. Le chasseur qui m'accompagnait était le nouveau second. Il se blessa à l'épaule en sortant ma mère du buisson. Gravement. Lorsque nous rentrâmes, il ne se fit pas soigner tout de suite. Un autre mort. La blessure s'est infectée. Je restais allongé dans la clairière. Je ne parlais plus. Aucune joie de vivre. Le regard rivé sur l'endroit où s'est trouvé le corps de mon mentor et celui de ma mère. Je ne quittais mon poste que pour chasser. Seul. C'est l'alpha qui me sauva de cette mort psychologique. Il m'interdit de sortir du camp. En somme, je n'étais plus obligé de sortir chasser. Il s'allongeait devant moi, pour me barrer le champ de vision. Et il parlait. Il me parlait. De tout, de rien. Il me posait des questions. J'étais dans ma torpeur, je ne répondais pas. Mais il continuait de parler comme si de rien n'était. Petit à petit, je revins à la vie, je commençais à le regarder vraiment, à le voir, puis à lui parler. Pendant deux lunes, il est resté ainsi pour moi. Il n'avait même pas nommé de second, le meute devait s'auto-organiser. Il me sauva. Je ne savais pas comment le remercier. Lui, avait sa petite idée. Depuis le début. Il me nomma second. Il savait que je n'aurais accepté pour rien au monde, le souvenir de mon père à ce poste m'ayant suffisamment traumatisé. Malin, il m'avait eu sur ce coup. Il avait raison. Comme toujours. Un merveilleux alpha. C'est sûr.
Je fis de mon mieux pour l'aider. Je lui devait beaucoup. Il était là quand mon père ne l'était pas. C'était lui, mon véritable père. Lors de la mauvaise saison, j'avais quatre ans, une épidémie s'est installée. Presque toute la meute fut touchée. Au grand miracle, moi et le mage ne l'étions pas. Je l'ai aidé du mieux que je pouvais pour soigner tout le monde. Cette saison-là, la meute fut décimée. Et l'alpha succomba. Sa mort me fit encore plus de mal que celle de mon mentor. Je lui devais tout. Je me promis de tout faire pour tenter de me montrer digne de sa confiance et de tout ce qu'il avait fait dans sa vie. Je suis devenu alpha. Cela fait un an déjà. Et il me reste encore beaucoup à apprendre. Je le sais. Car je n'arrive toujours pas à la cheville de celui qui fut un père pour moi.

© by NuityMopy for Amber Guardians only

Pseudo: Nuity, Elby c'que vous voulez x)
Comment as-tu découvert le forum? J'l'ai créé e.e
As-tu déjà RP ou est-ce la première fois? Cey triste de créer un forum de RP sans avoir jamais RP je trouve
Codes du règlement:Sens la puissance de l'auto-validation
Qui suis-je?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amber-guardians.forumactif.org
 
Elbion ~ Qu'est-ce que la justice?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amber Guardians ::  :: Présentations :: Présentations Validées :: Meute Elwë-
Sauter vers: